Tympan de porte dit du Mystère d'Apollon

Ce relief, que des éléments stylistiques permettent de dater du troisième quart du 12e siècle, est décoré de trois médaillons moulurés à sujets allégoriques. Celui du centre est occupé par un personnage masculin vu de face. Barbu, coiffé d’une calotte, il est désigné comme  représentant l’Honneur. Il étend le bras droit, dans un geste d’acquiescement, vers un homme agenouillé de profil, lui offrant une coupe et occupant le médaillon à sa droite. Une inscription identifie ce deuxième personnage comme le Travail offrant du miel. Un troisième médaillon, symétrique du précédent, montre une femme voilée, la Sollicitude, le genou ployé également et tendant deux coupes d’absinthe en direction du personnage central. Mais manifestement, l’Honneur se détourne d’elle…. Le tout est désigné comme le « Mysticum Apollinis », le « Mystère d’Apollon » et complété par une autre inscription dont le sens a été diversement interprété. La composition représenterait, en tout état de cause, une allégorie de l’Honneur récompensant le Travail, mais cette thématique reste un cas unique dans l’iconographie médiévale. L’Honneur serait donc ici assimilé à Apollon, dieu solaire dispensateur des lumières de l’intelligence. Une telle iconographie met en évidence la préoccupation des clercs liégeois d’intégrer la culture antique à la pensée intellectuelle dont ils dispensaient l’enseignement. La présence de nombreuses allégories dans les œuvres mosanes témoigne également du souci de matérialiser les idées en images. A ce titre, on peut émettre l’hypothèse selon laquelle le relief, sans doute un tympan de portail, a pu être intégré aux bâtiments d’une école, peut-être même celle qui était annexée à la cathédrale Saint-Lambert et dont la renommée dépassait largement les frontières du diocèse.

                                                                                                                                

Albert Lemeunier

Année d'exécution
Art mosan, vers 1170
Lieu
Prov. de l’ancienne maison Bourdon, rue Saint-Pierre à Liège
Numéro d'inventaire FLORA
GC.ADC.02a.1928.66246