Les trompettes de Jéricho

Après des études de design industriel, c’est en 1957, à l’âge de 37 ans, que l’américain Harvey K. Littleton découvre le métier de verrier, au contact du français Jean Sala, lors d’un voyage d’études qu’il effectuait en Europe ; une passion à laquelle il va s’adonner jusqu’à la fin de sa vie. Avant de donner forme à ses projets, il réfléchit beaucoup à la création et aux nouveautés qu’il pourrait apporter dans le domaine de l’art verrier. En 1962, il inscrit au programme universitaire du Wisconsin, un cours particulier de soufflage du verre, donné pour la première fois dans une Université. Littleton crée, dans les années 1960, le mouvement « Studio Glass » incitant les verriers à travailler dans leur propre atelier, il privilégie la création artistique, libérée des contraintes de productivité industrielle des verreries. En 1972, il réalise plusieurs pièces au Val Saint-Lambert caractérisées par leur forme courbe à l’abstraction naturaliste. En effet, la bignone ou plus couramment dénommée trompette de Jéricho est une plante grimpante pouvant atteindre huit à dix mètres de hauteur. Les fleurs d’un orange éclatant de forme évasée éclosent de juin à octobre. L’appellation « trompettes de Jéricho », fait référence à la prise, au 13ᵉ siècle avant Jésus-Christ, de Jéricho en Palestine, par les Hébreux, le son de leurs trompettes aurait fait tomber les murs de la ville. Dans notre imaginaire, on pourrait penser que l’artiste a choisi une manière d’évoquer à contre-pied cet épisode historico-légendaire en créant une œuvre contemporaine emprunte d’abstraction lyrique. Cette étonnante sculpture en cristal incolore, reposant sur un socle carré, est composée de deux tiges étirées légèrement courbes à l’embouchure évasée, subtilement incrustées d’un cordon blanc et vert.

Auteur
Harvey K. Littleton (1922-2013)
Année d'exécution
1972, don de l’auteur le 30 mars 1973
Lieu
Val Saint-Lambert
Dimensions
H. 99,5 - L. socle 15 cm
Numéro d'inventaire FLORA
GC.VER.08a.1973.60631 (73/53)