Les verres à serpent à la façon de Venise

Prouesse et virtuosité sont mises à l'honneur dans ces superbes verres, pièces maîtresses d’une des plus belles sections de nos collections. La coupe lisse, côtelée ou frésée, s’élève sur une jambe extravagante formée d’un ou de plusieurs serpentins en verre incrusté de filigranes colorés (rouges, blancs, bleus, jaunes) et agrémenté d’ailerons travaillés à la pince ; les deux ailettes supérieures semblent représenter une tête d’animal stylisé.

Ce type de verre d’apparat, créé à Murano avant la fin du 16ᵉ siècle, est produit au cours du 17ᵉ siècle sur le continent européen. En fait, malgré les menaces de peines très sévères, des artisans de Murano émigrent avec tout leur savoir-faire ainsi que les secrets de fabrication et les procédés techniques verriers. Ils réalisent des verres à la façon de l’île ou adaptent le décor vénitien à des formes locales. Ces verres d’apparat, reconnaissables par leur jambe serpentiforme étaient produits aussi bien à Liège qu'à Bruxelles par les verreries Bonhomme ; ainsi, entre 1659 et 1663, 8000 verres à serpent furent vendus à Bruxelles. Les artisans verriers étaient généralement payés à raison de 4 florins pour 24 pièces "bien faites". Les verres à serpents étaient aussi produits dans les Pays-Bas méridionaux ou en Allemagne. Réservés à l’aristocratie, ils sont destinés à boire du vin, mais les plus grands, vu leur fragilité, constituent de prestigieux objets décoratifs ou de collection.

Année d'exécution
17ᵉ siècle
Lieu
Liège, Pays-Bas méridionaux (Bruxelles) et/ou Allemagne
Dimensions
H 18,3 à 31,4 - Ø 8,3 à 9,6 cm
Numéro d'inventaire FLORA
GC.VER.08a.1985.61459 (85/28) - GC.VER.08a.1952.58588 (B/139) - GC.VER.08a.1952.65635 (B/1065) - GC.VER.08a.1952.67966 (B/543) -GC.VER.08a.1952.71579 (B/600)