Une assiette papale finement gravée

Au centre de cette pièce vénitienne est représenté le blason de Pie IV, Gianangelo ou Jean-Ange de Médicis, 222ᵉ pape, de 1559 à 1565. Les armoiries des Médicis sont formées de six boules disposées verticalement en ellipse, la boule faîtière renferme trois fleurs de lys d’or. Cette assiette faisait probablement partie d’un service pontifical en verre.

Le décor comporte trois bandes dorées entre deux filets blancs. En bordure, une frise gravée enchaîne vingt-huit fois le même motif : une fleur centrale avec de part et d’autre deux éléments végétaux stylisés en forme de vague. Le bandeau suivant représente deux cornes d’abondance enserrées à la base et surmontées d’une tête d’ange ailée, motifs répétés trois fois alternant avec trois compositions végétales et florales entre deux rapaces. La corne d’abondance est un objet mythologique en forme de longue coquille spiralée de Triton, un mollusque de grande taille ; elle est remplie de fleurs et de fruits. La dernière bande montre un être hybride : un corps en forme de gangue d’où ressortent une queue serpentiforme à spirale en forme de tête chimérique et à l’autre extrémité, un buste féminin ailé tenant d’une main un rameau et de l’autre une guirlande fleurie. Ces motifs, répétés trois fois, s’enchaînent merveilleusement pour former une frise continue.

La gravure à la pointe de diamant, déjà pratiquée à l’époque romaine, apparaît à Murano entre 1530 et 1535, grâce au verrier Vincenzo d’Angelo dal Gallo. La technique consiste à délimiter les contours des sujets par un trait continu et ensuite de remplir les espaces par des traits hachurés.

Année d'exécution
1559-1565
Lieu
Venise
Dimensions
H 2,15 - Ø 27,3 cm
Numéro d'inventaire FLORA
GC.VER.08a.1952.66409 (B/454)