Un vase instable

De nombreuses trouvailles archéologiques ont été faites dans les terres exploitées autrefois par des briqueteries. A Dilsen, dans le Limbourg belge, des ouvriers travaillant dans une exploitation implantée au lieu-dit « Leymveld » ont découvert, au début des années 1920, deux haches en fer, deux céramiques complètes et un verre d’époque mérovingienne. Les objets furent remis au propriétaire de la briqueterie, le chevalier Moreau de Bellaing qui exerçait aussi la fonction de bourgmestre. De cette trouvaille isolée, seul ce gobelet caréné en verre entra dans les collections de l’Institut archéologique liégeois. Produit vraisemblablement en Champagne entre 530 et 570 ap. J.-C., il se termine par un bouton terminal et non par un pied. Comme il ne pouvait tenir debout, il fallait garder le verre dans la main ou le vider d’un trait pour pouvoir le poser sur le côté ou le retourner. Les gobelets apodes ont pu servir de lampes à suspendre, à l’image des modèles méditerranéens.

Année d'exécution
6e siècle après J.-C.
Lieu
Lieu-dit « Leemveld » à Dilsen (Limbourg)
Dimensions
H. 12,5 cm ; D. embouchure 6,7 cm
Numéro d'inventaire FLORA
GC.ARC.01d.1923.50870