Sedes Sapientiae dite Vierge d’Evegnée

Cette sculpture provient d’Évegnée, à l’entrée du Pays de Herve, à quelques kilomètres au nord de Liège.

Le groupe de la Vierge à l’Enfant obéit à une composition symétrique, régie par la loi de la frontalité alors que les reliefs sont réduits à leur plus simple expression. On l’assimilerait volontiers à une sorte d’idole… La Vierge semble faire corps avec le siège sur lequel elle repose et apparaît elle-même comme le siège de l’Enfant. Sa main droite tient une pomme, la gauche enserre l’un des montants du siège. L’Enfant bénit de la dextre serrée contre sa poitrine, la gauche tenant un livre.

L’œuvre peut être considérée comme l’une des plus anciennes « Sedes sapientiae » mosanes. Son iconographie présente la Vierge comme le « Siège de la Sagesse » (le Christ est la sagesse incarnée), par référence au Trône de Salomon de l’Ancien Testament : Salomon est connu en effet pour avoir rendu un jugement dont la sagesse est restée légendaire. Mais en même temps, la pomme que la Mère du Sauveur tient dans la main fait d’elle aussi une « Nouvelle Eve », elle par qui s’opéra le rachat de la faute originelle.

La sculpture fut amputée dans le bas d’environ 1/5 de sa hauteur primitive.

Son style archaïsant en fait une œuvre à première vue un peu rustique. Elle peut cependant être rapprochée par les faciès des personnages des portes de l’église Sainte-Marie-au-Capitole à Cologne, vers 1050.

           

Albert Lemeunier

Année d'exécution
Vers 1060
Lieu
Région mosane, Évegnée
Numéro d'inventaire FLORA
GC.REL.02b.1937.34001