Coupe majestueuse à jambe en verre émaillé

Cette coupe impressionnante porte un décor émaillé déroulé en cinq registres. Le bandeau principal est compris entre deux frises d’oiseaux en vol au milieu d’entrelacs végétaux et trois cercles au rapace enserrant une proie. Il comporte six grands médaillons aux rinceaux entremêlés sur fond bleu, séparés en alternance par trois fleurs colorées et trois zones d’arabesques où évoluent de grands oiseaux. La dernière frise comporte trois grands disques de rinceaux sur fond bleu, alternant avec trois fleurs émaillées, sur fond d’arabesques. Les zones réservées à fond bleu agrémentées de rinceaux décorent régulièrement des pièces dorées islamiques.

La jambe en forme de colonnette apporte de la légèreté à la large coupe renflée d’allure biconique. Elle est décorée de feuillages et de fleurs entrelacées entre deux frises de rinceaux à fond bleu et baguée d’un ruban festonné. Le pied conique est orné d’une frise d’oiseaux, surmontée d’un large bandeau comportant trois médaillons au rapace alternant avec trois fleurs colorées, sur fond de rinceaux. Les motifs végétaux et les oiseaux sont de couleur brun-rouge, la dorure est effacée. Les fleurs sont en verre émaillé rouge, vert et blanc.

Les verriers islamiques parent leurs plus belles pièces d’un décor éclatant émaillé et doré depuis les années 1175 à 1200, la période d’apogée se situant aux 13ᵉ et 14ᵉ siècles. Les motifs étaient peints à froid, avec un subtil mélange de poudre de pâte de verre, d’huile et d’émaux colorés aux oxydes métalliques. L’or était appliqué à la feuille. L’entièreté de la pièce est recouverte de motifs décoratifs selon l’expression latine « horror vacui » (« peur du vide »).

Année d'exécution
1ʳᵉ moitié du 14ᵉ siècle
Lieu
Syrie
Dimensions
H 27,4 - Ø panse 24 cm
Numéro d'inventaire FLORA
GC.VER.08a.1952.69612 (B/1646)