La Compagnie internationale des Wagons-Lits

L’aventure de l’Orient express est associée à un nom : Georges Nagelmackers. Issu d’une famille liégeoise qui a fait fortune dans le monde bancaire et industriel, Georges Nagelmackers se révèle naturellement doué pour les affaires. En 1867, parti pour les États-Unis afin d’oublier un chagrin d’amour incestueux, Georges Nagelmackers découvre les tombe amoureux des sleepings cars (d’où vient la traduction wagon-lit)  inventés par George Pullman.

Maquette du remorqueur Atlas V

Dans la nuit du 3 au 4 janvier 1917, le remorqueur Atlas V entame sa descente aventureuse de la Meuse entre Liège et Eysden. à son bord, 4 membres d’équipage et 103 passagers clandestins dont 94 jeunes recrues qui veulent rejoindre le front en passant par les Pays-Bas. Arrivée au pont de Wandre, l’embarcation est repérée certainement par une sentinelle allemande. à la hauteur du pont d’Hermalle, le bateau est éclairé par un ou des projecteurs qui le rendent vulnérable

Pistolet semi-automatique FN-Browning GP, modèle « Capitan », cal. 9 mm Avec crosse-planchette et gaine.

 Outre son intérêt technique, cette arme présente le rare avantage d’avoir une provenance identifiée : il s’agit en effet du pistolet de service du colonel Baron Henri Moreau de Melen (1902-1992), Liégeois, successivement Ministre de la Justice et de la Défense nationale, ensuite adjoint au commandant du Corps des Volontaires belgo-luxembourgeois pour la Corée en 1950.