Statuette du dieu Mercure

La statuette en terre blanche, réalisée à l’aide d’un moule bivalve, a été découverte à Hoeselt (province de Limbourg) dans des substructions mises au jour au 19e siècle. Elle représente Mercure assis sur un rocher, accompagné de ses animaux emblématiques : un bouc, un coq et une tortue. De sa chevelure bouclée émergent deux petites ailes faisant allusion à sa célérité en tant que messager des dieux. Le caducée, obtenu d’Apollon en échange d’une lyre, est posé contre le bras gauche. Sous la main droite est représentée une bourse, emblème du commerce auquel il présidait.

Le buste à la musculature suggérée est drapé d’une chlamyde posée sur l’épaule gauche, couvrant le dos et ramenée sur les jambes. Les plis du drapé, rendus avec beaucoup de finesse, laissent à penser que la statuette a été retouchée avant cuisson.

A l’arrière du rocher figure une inscription de lecture incertaine, répartie sur deux lignes. La première partie, située en bordure du siège, mentionne le nom du potier qui a modelé la statuette. Seules les lettres ICVS FIICIT ([  ]icus a fait) sont encore lisibles (Atticus ?). En-dessous de la signature, dans la partie concave du rocher, se trouve la fin de l’inscription qui pourrait correspondre aux lettres  C.C.A.A., initiales de l’antique cité de Cologne.        

Cette statuette de production colonaise, qui présente de nombreuses affinités avec la figuration sculptée de l’autel de Horn dédié au Mercure Arverne, était sans doute destinée à un laraire, petit autel domestique dédié aux divinités protectrices du foyer.

Année d'exécution
Seconde moitié du 2e siècle après J.-C.
Lieu
Hoeselt (B)
Dimensions
H. 15,5 cm ; l. base 8,5 cm
Numéro d'inventaire FLORA
GC.ARC.01c.1905.46483