Mitrailleuse mécanique à 6 canons, système Claxton

Sous-titre
Achat en 1887

Bien avant l'invention, en 1883, de la mitrailleuse automatique, ancêtre des mitrailleuses actuelles, par Hiram Maxim, plusieurs systèmes furent imaginés, dès le 15e siècle, afin de pratiquer des feux de salve au moyen d'armes lourdes mono canons ou à plusieurs canons.

Inventé par le colonel américain F. S. Claxton, le présent spécimen fut fabriqué à un petit nombre d'exemplaires notamment par le mécanicien liégeois Désiré Lachaussée.  Il appartient à la catégorie des mitrailleuses mécaniques (c'est à dire qu'il faut les faire fonctionner manuellement) et à feu continu (qui tirent les cartouches les unes après les autres et non simultanément par plusieurs canons).  En effet, dans ce cas, les munitions sont déversées par un servant dans une trémie (qui manque ici) et sont alimentées vers la chambre des deux canons centraux, diamétralement opposés.  Le pointeur actionne de haut en bas le levier situé à l'arrière de la culasse, provoquant la mise à feu alternative de ces deux canons.  Quand ceux-ci sont trop échauffés par une série de tirs, on leur substitue deux autres  par un mouvement manuel de rotation, puis on agit de même avec les deux derniers et ainsi de suite, chaque tube étant censé pouvoir tirer 40 coups.  Au-delà, il faut remplacer les 6 canons par un jeu de rechange en attendant de les récupérer après les avoir refroidis et nettoyés.  La cadence de tir est d'environ 80 coups par minute, la portée maximale de 2.200 mètres.

La pièce est équipée d'un affût de campagne en bois muni de deux roues à bandages de fer et pourvu d'un dispositif de placement d'une 3e roue en vue du transport.  Chacun des deux coffres à munitions sert de support à un bouclier rabattable en bois, recouvert d'une tôle de fer.

Les membres de la famille Lachaussée furent, de père en fils, au 18e siècle, serruriers de la cathédrale Saint-Lambert de Liège, ensuite mécaniciens aux 19e et 20e siècles et fabricants, entre autres, de matériel et de munitions d'artillerie.  Certaines activités de cette entreprise sont actuellement poursuivies par de nouveaux propriétaires sous la raison sociale de "New Lachaussée S.A.".

Auteur
Établissements Lachaussée
Année d'exécution
Vers 1868
Lieu
Liège
Dimensions
Calibre : 25 mm; Poids : 250 kg (y compris une provision de 400 cartouches)