Pascal Tassini

s.t., textiles noués et plastique, 45 x 54 x 51cm, 2010. 

" Coiffe de mariée surmontée de fleurs en plastique, fils de laines et liens avec morceaux de cravate ".Acquisition dans la collection du MADmusée : 2014 

Pascal Tassini (1955, Ans) fréquente l’atelier plastique du Créahm (Créativité et handicap mental) depuis 1996.
Inlassablement, consciencieusement, l’artiste sculpte le textile. 
Lorsqu’il intègre l’atelier du Créahm, l’artiste passe un certain temps à organiser son espace de travail. Au moyen d’objets récupérés ou subtilisé de-ci de-là, il se construit une cabane qu’il va consolider à l’aide de lanières formées de tissus noués bout à bout. Roulées en boule pour former une pelote d’où surgissent quelques nœuds épars, ces enchevêtrements gagneront peu à peu en autonomie plastique et formelle. Créateur insatiable, Pascal Tassini ne semble jamais en panne d’inspiration. Il procède par phases, soit la cabane, soit des costumes, soit des pièces uniques plus ou moins élaborées ou encore des emballages d’objets tels que des chaises. Il lui arrive de délaisser un instant sa paire de ciseaux pour le feutre ou le bic. Il trace alors des écrits dont toutes les lettres s’avèrent similaires. Et s’il est amoureux, le manuscrit se transforme en lettre d’amour et, au bas de la page, figurent deux anneaux enlacés.
Pascal Tassini a longtemps été poursuivi par l’idée de trouver l’âme sœur. Gagner l’amour de quelqu’un et surtout, se marier. Qu’il s’agisse de coiffes, de demandes en mariage et de robes, l’artiste réalise des objets qui sont au service d’une mise en scène d’un rituel marital. Tout est fait pour qu’une cérémonie puisse avoir lieu avec ses codes issus d’un fonds iconographique propre à l’artiste. 
Le MAD est le musée du Créahm - Créativité et handicap mental. Il a pour mission la conservation et la valorisation d’œuvres produites par des artistes handicapés mentaux dans un contexte d’ateliers. La collection a pour origine les productions des ateliers artistiques du Créahm. Au fil des ans, elle s’est étoffée grâce à des acquisitions faites auprès d’autres ateliers belges mais aussi européens et extra-européens. Elle compte actuellement quelques 2500 œuvres. 
Le musée dispose également d’un service éducatif et d’un centre de documentation relatif à une grande variété de pratiques artistiques hors normes : art différencié, art brut, art outsider, etc. Le fonds comporte, en outre, une section spécifique dédiée aux pratiques architecturales non conventionnelles.  

Le Créahm est une association dont l’objectif est de révéler et de déployer des formes d’art produites par des personnes handicapées mentales.Des ateliers de création en arts plastiques et en arts vivants inscrivent le projet dans un cadre pleinement artistique mais aussi dans le champ sociétal et politique en termes de reconnaissance et d’inclusion de la personne et de son travail dans la société.

Le bâtiment du musée fait actuellement l’objet d’une rénovation architecturale. Une fois les travaux achevés, à l’automne 2019, il s’inscrira à l’avant-scène du paysage culturel liégeois. En présentant au Grand Curtius une œuvre de sa collection, le musée entend tirer parti de cette situation particulière en diffusant en d’autres lieux et vers d’autres publics la spécificité de ses missions. 

Bibliographie :

Christian Berst & Léa Chauvel-Lévy, Pascal Tassini - nexus, catalogue d’exposition, Christian Berst Art Brut ed., Paris, 2017.
Denise Biernaux, Béatrice Jacquet, Teresa Maranzano & Pierre Muylle, Pascal Tassini, MADmusée/Créahm Région Wallonne ed., Liège, 2011.
Catalogue en ligne du centre de documentation : http://cbdab.tipos.be/