Maquette du remorqueur Atlas V

Dans la nuit du 3 au 4 janvier 1917, le remorqueur Atlas V entame sa descente aventureuse de la Meuse entre Liège et Eysden. à son bord, 4 membres d’équipage et 103 passagers clandestins dont 94 jeunes recrues qui veulent rejoindre le front en passant par les Pays-Bas. Arrivée au pont de Wandre, l’embarcation est repérée certainement par une sentinelle allemande. à la hauteur du pont d’Hermalle, le bateau est éclairé par un ou des projecteurs qui le rendent vulnérable

Pistolet semi-automatique FN-Browning GP, modèle « Capitan », cal. 9 mm Avec crosse-planchette et gaine.

 Outre son intérêt technique, cette arme présente le rare avantage d’avoir une provenance identifiée : il s’agit en effet du pistolet de service du colonel Baron Henri Moreau de Melen (1902-1992), Liégeois, successivement Ministre de la Justice et de la Défense nationale, ensuite adjoint au commandant du Corps des Volontaires belgo-luxembourgeois pour la Corée en 1950.

Un quadruple intérêt pour l’acquisition d’un recueil qui fait recette : « Receptes pour plusieurs maladies » (XVIIe siècle)

Toute institution muséale ambitionne l’enrichissement de ses collections au travers notamment d’acquisitions. Le Grand Curtius et particulièrement le Département des Arts décoratifs en bénéficie grâce au concours de la Ville de Liège, de l’Institut archéologique liégeois et des Amis des Musées de l’Institut archéologique liégeois.