Jeremy Burleson - 1981

NIAD Art Center

Jeremy Burleson fréquente l’atelier National Institute of Art and Disabilities, NIAD, à Richmond (Californie, USA) depuis 2003.

NIAD Art Center est un atelier artistique pour adultes déficients et handicapés mentaux créé en 1982 à Richmond, Californie. Ce centre fait partie d’un ensemble d’institutions à vocation artistique nées de la volonté de Florence et Elias Katz. Tout comme Luc Boulangé, qui fonde le Créahm en 1979, les deux américains entendaient dégager la
création en institution des finalités thérapeutiques ou occupationnelles et affirmer haut et fort qu’il existe parmi les personnes mentalement déficientes d’authentiques artistes.
Creative Growth Art Center voit le jour à Oakland en 1974; suivront le NIAD Art Centeret Creativity Explored à San Francisco dans les années 1980.

Jeremy Burleson

Jeremy Burleson roule adroitement le papier pour former des tubes qu’il assemble, plieet relie avec du papier adhésif. Il donne ainsi naissance à des modules destinés à êtresuspendus, des structures à l’esthétique très épurée qui évoquent des lanternes. Ces suspensions reflètent l’intérêt de l’artiste pour le design et la mise en scène. Par ailleurs,
toujours à l’aide de papier et de ruban adhésif mais aussi dans nombre de ses dessins,Jeremy Burleson reproduit du matériel médical: masques à oxygène, seringues, stéthoscopes... On ne sait pas d’où provient cet intérêt mais il est évident que sa prédilection pour le sujet oscille entre fascination et répulsion.
 

Le MAD, musée du Créahm - Créativité et handicap mental

Le MAD est le musée du Créahm - Créativité et handicap mental. Il a pour mission la conservation et la valorisation d’œuvres produites par des artistes handicapés mentaux dans un contexte d’ateliers. La collection a pour origine les productions des ateliers artistiques du Créahm. Au fil des ans, elle s’est étoffée grâce à des acquisitions faites auprès d’autres ateliers belges mais aussi européens et extra-européens. Elle compte actuellement quelque 2500 œuvres.

Le musée possède son propre centre de documentation qui est un fonds de référence exhaustif autour de l’art produit par des artistes handicapés mentaux dans un contexte d’atelier et de manière plus large, à tout ce qui touche aux différentes formes d’arts horsnormes et qui questionnent les frontières de l’art. Le centre se compose en outre d’une section dédiée aux pratiques architecturales non conventionnelles.
 
En mars 2020, le musée réintégrera son bâtiment dans le parc d’Avroy.
 
Un nouveau bâtiment, un nouveau nom: le MADmusée devient le Trink Hall. Il s’agit du nom propre de l’édifice qui fut construit en 1880, à l’endroit où s’élève aujourd’hui le musée.
 

Bibliographie sélective :
Lawrence & HIGGS, Matthew. Create. University of California ; Berkeley Art Museum and Pacific Film Archive, Berkeley, 2011.
MADMUSÉE. Madmusée /Fonds Duvel Moortgat. Madmusée, Liège, 2016.

Plus d'infos :

Suivez l'actualité du MADmusée sur facebook : https://www.facebook.com/madmuseeliege/