A la fin du mois de juin 1862, des ouvriers qui extrayaient le sable d’une petite carrière exploitée à Omal (Geer, Liège) ont découvert fortuitement, à un ou deux mètres de profondeur, le mobilier funéraire d’une riche sépulture gallo-romaine située à proximité de l’antique voie romaine Bavay-Tongres. La tombe, implantée à une centaine de mètres au sud des quatre tombes alignées d’Omal (fig. 1), était approximativement orientée nord-sud, comme ces dernières.